Faites un point sur votre retraite : demandez-nous un bilan retraite !

Le 1er septembre 2023, les dispositions prévues par la réforme des retraites entreront en vigueur. Quelles mesures ont été prises ? Quels seront les impacts sur votre retraite ? Comment avoir une vision plus claire de celle-ci ? Quelle perte de revenus vous attend ? Comment augmenter votre pension ? Pourquoi faire un bilan retraite ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Les points clés de la réforme des retraites

La réforme des retraites adoptée en 2023, et appliquée dès le 1er septembre de la même année, comporte plusieurs éléments. Nous allons revenir sur les changements majeurs de celle-ci. Voici en 6 points clés, les changements instaurés par la réforme :

  • Report de l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans d’ici 2030. Voici, dans le détail, le calendrier prévu :
  • Allongement de la durée de cotisation de 42 à 43 ans dès 2027. Nous verrons par la suite qu’un certain nombre de trimestres est nécessaire à atteindre pour avoir une retraite à taux plein, c’est donc ce nombre qui a été revu à la hausse de la manière suivante :
  • Fermeture de 5 régimes spéciaux pour les nouveaux embauchés dès septembre 2023. Sont concernés les régimes des industries électriques et gazières (IEG), de la Régie autonome des transports parisiens (RATP), des clercs et employés de notaire, de la Banque de France et des membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE).
  • Modification du dispositif carrière-longue : auparavant, il était possible de partir à la retraite dès 58 ans ou 60 ans (donc avant l’âge de départ légal de 62 ans) dès lors que le salarié avait commencé à travailler avant ses 16 ou 20 ans. Désormais, il sera possible de partir à 58, 60, 62, ou 63 ans selon le nombre de trimestres validés avant ses 16, 18, 20 ou 21 ans. La réforme vient donc ajouter plusieurs seuils de départ anticipé possible dans le cas d’une carrière longue.
  • Revalorisation de la pension minimum : celle-ci passe de 748€/mois à 848€/mois uniquement pour les retraités à taux plein avec au moins 120 trimestres validés.
  • Objectif de suppression des écarts de pension entre femmes et hommes d’ici 2050.

La perte de revenus à la retraite

Aujourd’hui nous constatons une perte de revenus importante entre le salaire/revenu perçu à la fin d’une carrière, et la pension de retraite touchée ensuite. Cette perte est différente selon que vous soyez salarié, ou travailleur non salarié (entrepreneur individuel, gérant d’EURL, gérant majoritaire de SARL…). Voici une représentation des pertes auxquelles vous pouvez vous attendre :

Avant de vous expliquer comment pallier à cette perte, nous allons vous expliquer, de manière succincte, comment est calculée votre retraite.

Le calcul de la retraite

Tout d’abord deux éléments composent votre retraite :

  • Une pension versée par le régime obligatoire : il y a alors une pension de base + une pension complémentaire
  • Et une pension issue d’une retraite facultative, c’est-à-dire issue d’un plan retraite ouvert à l’initiative de votre entreprise ou de vous-même

Ensuite, le calcul diffère selon que vous soyez salarié ou travailleur non salarié.

Focus salariés

La retraite de base

La retraite de base est le résultat de l’opération suivante :

Le revenu annuel pris en considération est la moyenne de vos 25 meilleurs salaires perçus tout au long de votre carrière. Attention cependant, ce revenu est plafonné au PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale) en vigueur. A titre informatif, le PASS 2023 s’élève à 43 992€. Ce montant est revalorisé chaque année. Ainsi, bien que la moyenne de vos 25 meilleurs salaires excède le PASS, ce sera bien ce dernier qui sera pris en considération pour le calcul de votre retraite de base du régime obligatoire.

Ensuite, le taux est déterminé en fonction du nombre de trimestres que vous avez acquis tout au long de votre carrière.

Comme vu précédemment, le nombre de trimestres pour atteindre le taux plein (50%) est déterminé en fonction de votre année de naissance. Pour valider 1 trimestre de retraite, il faut avoir gagné au cours de l’année l’équivalent de 150 fois le Smic horaire brut minimum. En 2023, ce montant correspond à 1 726,26€. Il faut donc avoir gagné un revenu annuel de 6 905€ pour valider 4 trimestres dans l’année et ce, quel que soit le nombre de mois travaillés.

Ainsi, la retraite de base se retrouve automatiquement majorée dès lors que le revenu pris en compte est plafonné au PASS et que le taux ne peut excéder 50% sauf si vous continuez de travailler au-delà de l’âge légal de départ à la retraite et que vous acquériez alors plus de trimestres que demandé. Dans le cas où vous partiriez au taux plein, soit 50%, votre retraite de base serait alors, en 2023, plafonnée à 1 833€/mois.

La retraite complémentaire

La retraite complémentaire vient compléter la retraite de base. Son calcul repose cette fois sur le nombre de points cumulés pendant votre carrière :

Ainsi, des points sont calculés chaque année en fonction de votre salaire, de votre statut de cadre ou de non-cadre. La somme de tous ces points vient compléter votre retraite de base versée par le régime obligatoire, en fonction de la valeur du point l’année de votre départ en retraite. A titre indicatif, un point AGIRC-ARCCO, c’est-à-dire un point de retraite complémentaire, vaut 1,35€ en 2023. Ce montant est revalorisé annuellement.

Focus travailleurs non-salariés

Le calcul de la retraite est différent pour les travailleurs non-salariés et dépend de la profession exercée :

Avec :

  • SSI : Sécurité Sociale des Indépendants (ex RSI)
  • CNAVPL : Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales
  • CARMF : Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France
  • CPRN : Caisse de Prévoyance et de Retraite des Notaires
  • CIPAV : Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse, principale caisse de retraite et de prévoyance des professionnels libéraux
  • MSA : Mutualité Sociale Agricole

Ainsi, le calcul de la retraite d’un travailleur non salarié est plus complexe que celui d’un salarié dans le sens où il est d’abord nécessaire de déterminer quel régime s’applique en fonction de la profession exercée, et que chaque régime a ensuite ses propres règles. Nous sommes là pour vous aider à clarifier votre situation grâce à notre bilan retraite.

Voyez plus clair sur votre retraite en nous demandant un bilan retraite

Qu’est-ce qu’un bilan retraite

Un bilan retraite est une analyse de votre situation personnelle et professionnelle pour déterminer :

  • De quel(s) régime(s) de retraite vous dépendez?
  • Quand est-ce que vous pouvez partir à la retraite?
  • A combien s’élèvera votre retraite si vous atteignez le taux plein, minoré ou majoré?
  • Quelle décote/surcote sera appliquée si vous partez à la retraite avant/après avoir atteint le taux plein?
  • Si vous pouvez bénéficier d’un départ anticipé pour carrière longue
  • Sous quelles conditions vous pouvez opter pour un cumul emploi-retraite?
  • Quelles démarches sont à effectuer avant de partir à la retraite?
  • S’il est intéressant pour vous de racheter des trimestres de retraite?
  • Comment pouvez-vous augmenter votre pension de retraite?

Quelles sont les actions suite à votre bilan retraite?

Nous étudions par ailleurs toutes les situations propres à votre profil, d’un côté personnel et professionnel, qui pourraient impacter votre retraite. Par exemple, vous pouvez bénéficier de trimestres supplémentaires si vous avez un enfant handicapé, si vous avez un taux d’incapacité, si vous avez été au chômage, si vous avez réalisé un service militaire, si vous avez été en congé parental, si vous avez commencé à travailler avant vos 21 ans… Tous ces éléments ne sont pas nécessairement connus des régimes de retraite et vous ne connaissez pas forcément l’utilité de leur en informer. Notre travail est donc de vous poser les bonnes questions pour déceler toutes les pistes qui permettraient d’augmenter votre pension de retraite ou de vous faire bénéficier d’un départ plus rapide.

Dans ce même but, nous réaliserons une analyse précise de votre relevé de carrière. Ce document présente une synthèse de toute votre carrière et des droits retraite associés. Nous décèlerons alors les incohérences présentes sur celui-ci pour que votre retraite ne soit pas calculée sur une base erronée. Effectivement, les régimes de retraite se servent notamment de votre relevé de carrière pour valoriser votre pension. Or, si celui-ci comporte des erreurs, vous percevrez une retraite calculée sur des informations manquantes ou fausses. Nous vous assistons alors dans ce travail en étudiant, pour vous, quels éléments nous semblent incohérents, et quelles seraient les pistes pour augmenter votre retraite ou bénéficier plus rapidement d’un départ au taux plein.

Enfin, après analyse de votre situation, nous vous présenterons des pistes adaptées à votre profil pour augmenter de manière significative le montant perçu à votre retraite. De la sorte, nous pourrons par exemple vous orienter vers l’ouverture d’un plan d’épargne retraite ou la souscription à des parts de société civile de placement immobilier (SCPI). Voici par exemple le résultat obtenu suite à un bilan retraite :

A partir de quel âge faire un bilan retraite ?

Si la retraite vous semble peut-être lointaine, nous adapterons aussi notre bilan retraite à l’âge auquel vous nous sollicitez. Nous vous conseillons cette prestation dès vos 40 ans. Effectivement, plus vous faites appelle à nous rapidement, plus nous pourrons vous présenter des leviers intéressants pour faire croître votre pension de retraite. Il est important de préparer sa retraite dès à présent!

Pour toute démarche de bilan retraite, faites appel à Patrimoine Design, cabinet de gestion de patrimoine.

Picture of Patrimoine Design
Patrimoine Design

Comments are closed.

Shopping Basket